Au delà des baobabs... et des vaches sacrées

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 11 août 2009

Où l'on cherche...

La toubab non prévoyante ne pense pas à emporter de Dakar ce petit rouleau de papier indispensable dans les cabinets. Non la toubab naïve pensait que dans un local comme le CEDAF, local dépendant des administrations régionales, elle en trouverait. Alors le soir où elle arrive c'est l'étonnement. Mais ce n'est pas grave, la toubab est confiante, demain elle ira en acheter vu qu'elle n'en trouve dans aucun des cabinets de l'endroit où elle dort.

C'est donc toujours confiante qu'elle se dirige vers la première boutique qui vend de tout après son repas. Elle ne risque pas d'avoir trop chaud, cela va lui prendre une minute puis elle pourra retourner à la fraicheur de sa chambre en attendant quelques heures pour ressortir. Que nenni. Première boutique, première déception. Point de papier toilette...

Alors la toubab va errer de boutiques en boutiques à la recherche de son Graâl. Son étonnement augmente quand parfois le vendeur ne comprend même pas ce que la toubab cherche et la regarde avec des grands yeux écarquillés. Rouleau de papier toilette ?? Non pas des feuilles de papier. Non pas non plus des mouchoirs.Bon vous n'en avez pas, tant pis. Alors au bout d'une dizaine de boutiques la toubab commence à désespérer, le papier toilette n'existe pas ici ??

C'est alors qu'elle entre dans la quincaillerie du centre-ville. Enfin, un vendeur de papier toilette. Mais comme l'on si bien montrer les marginalistes, ce qui est rare est cher (surtout quand c'est une toubab qui veut l'acheter). C'est pourquoi les 4 rouleaux (déjà la toubab n'en voulait qu'un) sont vendus 2000 FCFA. A ce prix, la toubab qui cherchait désespérément du papier toilette décide que tout compte fait des mouchoirs en papier c'est bien aussi. La toubab rentre alors chez elle, sous un soleil de plomb avec ses mouchoirs et une histoire de papier toilette à raconter.

dimanche 26 juillet 2009

Mon Sénégal vu sous forme de liste

Chaleur, sable, sourires, Alhamdoulilah, appel à la prière, vieux taxi, embouteillages, enfants, yassa poisson, mangue, Philomène, association, poussière, chaleur de nouveau, Doxypalu, mouche, confiture de patate douce, eau filtrée, ventilateur, moustiquaire, banane, Madeleine, Gorée, wax, teinture en Batik, détritus, nid de poule (ou d'autruche), klaxon, Dakar, boubou, rencontres, francs CFA, newsletters, topos des associations, Flavia, négociation, marché, odeur, Doudou, internet, voyage, Fatick, guide touristique, rires, enfants, travail, vacances, dodo, pluie rare, encore et toujours chaleur, rapport de stage à venir, billets pour le blog...

mardi 30 juin 2009

La trousse à pharmacie

Pharmacie

Voici ici ce que devrait contenir une trousse à pharmacie pour aller au Sénégal selon la mère de Camille qui est médecin :

  • 1 paquet de smecta : j'ai 2 boites
  • Tiorfanor si diarhée (+ fort que le smecta)
  • Lopéramide (+ fort que le reste)
  • 1 antiseptique (type dakin)
  • Insect écran (répulsif peau)
  • Insect écran (vêtement)
  • Gel main antibactérien sans rinçage
  • Biafine : Camille le fournit
  • Diprosone : Camille le fournit
  • Doliprane (2 paquets)
  • Aquatabs (comprimés pour purifier l’eau) : fourni par Courants de Femmes
  • Dompéridone (nausée) : Camille le fournit
  • Spasfon
  • Aerius
  • Un collyre de type biocidan : Camille le fournit
  • Forlax (si constipation)

Voilà ce qui a été conseillé et ce que nous avons déjà. En gras ce qui est déjà dans la trousse, le reste est encore à se procurer.

Les préparatifs du voyage

Un stage au Sénégal se prépare bien avant la date du départ. Plusieurs choses sont à prévoir : billets d'avion, vaccinations, trousse à pharmacie et formations.

Commençons par le côté médical :

  • il faut attendre au Centre Pasteur 1h30 min pour se faire vacciner (fièvre jaune même si ce n'est plus obligatoire), hépatite A, fièvre typhoïde
  • encore une heure d'attente dans le cabinet de son médecin traitant pour atteindre le Graal : une ordonnance pour du Doxypalu (bien sûr le médecin ne connaît pas et on lui fait découvrir ce médicament en payant la consultation), et pour tout ce qu'il faut pour guérir d'une turista....


Heureusement une partie de la trousse à pharmacie est commune aux quatre grâce à Camille et à sa mère.