Au delà des baobabs... et des vaches sacrées

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 4 août 2009

Fatick ou la ville aux mauvais augures...

Dans un peu moins d’une semaine nous serons à Fatick pour une semaine. Nous avons donc commencé à chercher un endroit où se loger là-bas et à se renseigner sur cette ville depuis quelques temps déjà.

Ce qu’on entend de Dakar sur Fatick n’est pas forcément de bon augure : « ville morte », « ville très humide avec beaucoup de moustiques ». Impressions renforcées par la lecture des guides touristiques. « Fatick est une ville jolie à traverser mais il ne viendrait jamais à l’idée d’y séjourner une semaine pour un touriste » ce qui fait qu’il n’y a aucune adresse d’hôtel ou d’auberge. Et ça c’est encore le meilleur commentaire que l’on peut trouver (merci le Petit Futé), les autres guides (Routard ou Lonely Planet) ne parlent même pas de cette ville, elle n’existe pas pour eux. Dans ces conditions trouver un logement ne s’annonce pas forcément facile.

Mieux vaut donc s’adresser aux locaux dans cette situation. Le personnel de Thialy ne donnant pas beaucoup de renseignements, c’est au près des associations que nous obtenons notre salut. Faisant d’ailleurs coup double, nous trouvons un logement pour pas trop cher (5500 Fcfa la nuit et le petit-déjeuner) et ce dans un centre régional dont la directrice se trouve être la présidente d’une association partenaire de Fatick. Les photos montraient un endroit propre avec ventilateurs et moustiquaires… Affaire à suivre

Pour ce qui est du reste de la ville et de ses environs, c'est le trou noir. La surprise est totale. Mystère et boule de gomme.

jeudi 16 juillet 2009

Derniers jours en France

Adieu Paris :

Adieu Paris

Bonjour Sénégal :
Bonjour Sénégal

Les préparatifs s'achèvent et nous allons bientôt partir pour le Sénégal.

Nous avons déjà un rendez-vous avec une association prévue pour le 22 juillet, il nous faudra contacter les autres une fois sur place pour fixer des rendez-vous.

Mais pour le moment nous sommes toujours en France et les derniers préparatifs sont à faire. Cet après-midi je vais aller chercher des francs CFA et demain je ferais la valise.