Présentation : Créé en 1990, l’Association Femme - Enfance - Environnement sera reconnu officiellement en 1993 par l’état sénégalais, lequel lui a délivré un récépissé. Toute fois, FEE n’a pas attendu sa reconnaissance pour décliner ses objectifs et opérer un choix stratégique sur un espace d’évolution qui est la région de Fatick, où elle a démarré ses activités dés sa naissance.

I-Cadre général



Le Sénégal des décennies 1980-1990 à nos jours, est caractérisé par un grand nombre de difficultésé économiques et sociales dont l’une des manifestations les plus évidentes est cette pauvreté endémique dans les villes comme dans les campagnes. Parmi les régions les plus atteintes, figure celle de Fatick, en deuxième position après celle de Kolda. La région de Fatick compte 24,6% de ménages pauvres en milieu urbain et 46,7% en milieu rural. En 1992 la région de Fatick affichait un taux de pauvreté de 51,2% parmi lesquels 23902 ménages et 261405 individus situés en deçà du seuil de pauvreté. L’économie de la région qui s’appuie essentiellement sur l’agriculture est négativement marquée par le recul de l’activité agricole du fait des aléas climatiques et de la progression des « tannes » sur les terres arables. C’est dans ce contexte difficile que FEE a fait son apparition dans la région de Fatick en 1990, avec comme crédo :

  • La préservation de l’environnement, la promotion de la femme, la protection des droits de la femme et de l’enfant, et la scolarisation des filles.

II-Les objectifs de FEE

a.Objectifs globaux

•Œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des populations de la région en particulier des femmes, en contribuant significativement au recul de la pauvreté et à la sécurité alimentaire.

•S’engager dans la lutte contre la détérioration de l’environnement sous toutes ses formes.

•Lutter contre la déperdition scolaire surtout chez les filles.

b.Objectifs spécifiques

  • Venir en appui aux Daaras afin d’en faire des structures de formation religieuse et professionnelle.
  • Appuyer la scolarisation des filles en facilitant leur accès et leur maintien à l’école.
  • Mettre en place un programme de GRN dont l’action fondamentale est la lutte contre la salinité des terres arables pour la relance de la riziculture dans le

département de Fatick, par la restauration d’anciennes digues et ouvrages anti-sel.

  • Appuyer des actions de reboisement autour des vallées, sur le plateau et dans la zone des mangroves.
  • Appuyer et former nos collaborateurs dans tous domaines requis pour la mise en oeuvre de nos différents programmes.
  • Faciliter l’accès au crédit par la mobilisation d’épargnes et la création d’une mutuelle d’épargne de crédit
  • Appuyer le développement des synergies entre différents acteurs concernés par le développement de la région.
  • Mettre en place des projets destinés à promouvoir les femmes
  • Mettre en place des projets spécifiques destinés aux enfants et aussi aux jeunes en situation difficile
  • Instaurer une dynamique de genre dans tous projets et programmes.