La gérante et la présidente de la caisse


Présidente : Adji Salimata Gueye
Gérante : Bineta Mbaye
Quartier Touba Ouakam
Tél.: (+221) 860 31 27
mecouakam@yahoo.fr

Naissance

En 1993, l’ONG sénégalaise ENDA Graf voyant le nombre élevé de femmes de Ouakam, épargnant et empruntant à la caisse de Grand Yoff (mise en place par ENDA Graf), proposa à ces dernières de créer une nouvelle caisse à Ouakam. Cela fût fait, en décembre 1993, dans le quartier Léona de Ouakam. Cette caisse regroupe les populations des quatre communes d'arrondissements suivantes : Ouakam, Ngor, Yoff et Mermoz. Depuis 2000, les locaux sont transférés au quartier Bira Ouakam ou la mutuelle tient siége.

Dès la création de la caisse, quatre personnes furent formées aux outils de gestion, à la caisse de Grand Yoff (ENDA Graf). Elles occuperont plus tard les postes de gérante, caissière, comptable et guichetière.

Les débuts

Le nombre d’adhérent(e)s s’élevait à cent (100). Les femmes inscrites y exerçaient tous types d’activités professionnelles : teinture, maraîchage, transformation fruits et légumes, produits halieutiques etc.… Ce n’est qu’en 1999 que les hommes (et femmes) salarié(e)s furent acceptés comme membres.

Au début, la caisse fonctionna avec un bureau composé d’une présidente, d’une secrétaire générale et d’une trésorière qui faisait office de comptable. En 1993, la caisse eût sa reconnaissance et reçu son statut de GIE. En 2000, les trois organes (Comité de crédit, Comité de contrôle et Conseil d’Administration) furent mis en place. La caisse reçu, à cette date, le statut officiel de mutuelle d’épargne et de crédit de l’état sénégalais.

En 1993, la caisse reçu ses premiers financements. Ils vinrent de l'ONG hollandaise NOVIB, partenaire de ENDA Graf. Ils permirent de payer les salaires des permanentes, de financer des formations pour le personel, de mettre en place des guichets et enfin d'équiper matérielement la caisse. La caisse pu octroyer également ses premiers crédits par tranche de 50 000 CFA par individu.

Dès 1994, avec l’appui de NOVIB, un premier guichet fût ouvert au marché de Ouakam. Le second, en 1997, au niveau du marché de Ngor. En 2000, un troisième fût installé sur la plage de Ouakam. Le dernier guichet fût mis en place 2005 sur la plage de Ngor. Il du fermer ses portes par manque de résultats causé par les charges trop élevées de son fonctionnement. Il fût ensuite transféré et intégré au guichet du marché de Ngor.

Au départ l’épargne se faisait essentiellement au niveau des guichets puis remontait vers la caisse mère. Certains adhérent(e)s épargnaient cependant au niveau de la caisse mère.

Depuis 2003, la caisse fonctionne avec sept salariées (trois personnes dans la caisse + quatre guichetières). Les crédits peuvent s’élever jusqu’à 1 millions de francs CFA par personne. Le nombre d’adhérent(e)s s’élève aujourd’hui à 2768 membres. La caisse de Ouakam est une des plus ancienne et des plus importante du réseau RECEC FD.

Difficultés

- A la naissance de la caisse, celle-ci manquait d’outils de gestion de comptabilité efficaces. « Nous sommes restés longtemps dans l’informel » assure la gérante.

- Problème de remboursement des prêts octroyés aux gens « de passage » dans le quartier (ex de famille installée juste le temps d’une mission). Le micro crédit « marche » (bon taux de remboursement) à cause de la pression sociale. Si celle-ci ne s’exerce plus on perd toute garantie possible de remboursement.

« Nous avons eu beaucoup de facilité à faire grandir la caisse car nous sommes implanté dans un des quatre(4) villages dits traditionnels de Dakar et tout se fait et se sait via le bouche à oreille, dans un climat de solidarité et de confiance. C’est notre force. La concurrence ne nous touche pas trop car l’esprit familiale présent dans la caisse nous permet de garantir et fidéliser nos adhérent(e)s ».

- Achat de grilles de sécurité pour la caisse et les guichets. « Cela revient cher d’équiper tous les guichets. Il nous faudrait des partenaires pour prendre cela en charge» assure l’assistante comptable.

Projets et réalisations

La caisse de Ouakam touche tous les secteurs d’activités et tous les revenus. Sur une même journée, un petit prêt de 25.000 CFA peut être contracté par une petite commerçante ambulante vendeuse de cacahuètes et un autre de 1 000 000 CFA par une grande commerçante désireuse d’agrandir son magasin de tissus. La plupart du temps, ces crédits permettent aux emprunteurs d’agrandir et/ou de diversifier leurs activités génératrices de revenus.

La mutuelle via son Comité de Développement Local (CDL) participe aux œuvres caritatives de la localité : dons de sang, dons de savon et d’eau de javel pour l’amélioration de l’hygiène publique etc. Ce comité participe également à l’élaboration des politiques locales de développement.

Partenaires

ENDA fût l’initiateur et le premier partenaire de la caisse. NOVIB, le Crédit Agricole français ainsi que tous les partenaires du réseau RECEC FD soutiennent la mutuelle.

Perspectives

- Ouvrir une nouvelle caisse à Ngor ;
- Sécuriser les guichets (grilles) ;
- Augmenter le nombre de partenaires ;
- Augmenter les activités du Comité de Développement Local.

Chiffres

En 2006, la caisse de Ouakam possède :
- Sociétariat : 2 768 membres
- Encours épargne : 70 652 315 CFA
- Volume de crédits : 65 900 000 CFA
- Encours de crédits : 46 374 275 CFA


Photos

La gérante : Mme Bineta Mbaye


La comptable : Mme Seynabou Wade


La caissière : Mme Ndeye Oumy Geye


Opération bancaire en présence d'une guichetière


Activités du CDL