La caissière, le gérant et le président du Comité de crédit


Président : Moussa Ndiaye
Gérant : Bernard Mendy
Gendarmerie Front de terre
Tél.: (+221) 827 52 04
mecartisan@yahoo.fr


Naissance

En juin 1992, les membres (masculins) de la coopérative des artisans menuisiers de Grand Yoff, désireux de créer une caisse d’épargne et de crédit sollicitèrent l’appui de ENDA. Or, dans ce domaine, ENDA soutenait essentiellement les activités initiées par des femmes. L’association leur proposa donc son soutien à condition que les femmes intègrent la future caisse.

Les débuts

Pour mette en place la nouvelle caisse, une sensibilisation fût faite au niveau des marchés du quartier afin d’attirer les futur(e)s membres. En novembre 1992, lors de l’AG constitutive, ils étaient plus de 150 inscrits.

Au début, chaque 15 jours du mois, une réunion était organisée dans les locaux de ENDA afin de récolter les adhésions, les cotisations mensuelles (500 CFA), l’épargne et d’octroyer les prêts aux membres. Tout se réglait en une seule journée en présence de tous. Trois personnes bénévoles remplissaient les fonctions de trésorier, président et secrétaire général.

En novembre 1992, les premiers crédits furent donnés sur fonds propres à partir des cotisations et épargnes des membres. Cinq (5) personnes bénéficièrent de 50.000 CFA/personne.

En 1993, ENDA octroya un fonds de 625 000 CFA à la caisse. Celui-ci permit de lancer de nouveaux financements.

Auparavant, un fonds de solidarité, avait été mis en place par la caisse afin de faire face aux problèmes de non-rembourssement. Chaque mois, chaque membre versait 100 CFA dans ce fonds. Ce système fût stoppé, malgré sa réussite, une fois l’adhésion de la caisse au réseau RECEC FD.

Dès 1994, le trésorier commença à assurer une permanence tous les après-midi afin de gérer les activités de la caisse. La réunion mensuelle réunissant membres, trésorier, PCA et président du comité de crédit fût annulée.

En 1997, lors de l’AG « re-constitutive » on mit en place les 3 organes élus. Le gérant et la caissière reçurent leur premier salaire en 2005. Les organes fonctionnent bénévolement ainsi que beaucoup d’autres membres de la caisse ; cela conformément à la loi sur les SFD.

Difficultés

- Le manque de fonds ne favorise pas l’octroi de crédits aux adhérent(e)s. « Beaucoup de gens quittent la caisse faute de prêts disponibles en temps voulu » déclare le président du comité de crédit;

- Les conditions des certains bailleurs de fonds sont trop restrictives quant à l’utilisation des fonds (ex : ne pas dépasser 250.000 CFA de crédit par personne alors que les meilleurs « clients » sollicitent des crédits supérieurs) ;

- Manque de visibilité de la caisse ;

- Lors de l’agrandissement de la caisse, les réunions mensuelles disparurent et une permanence quotidienne, assurée par le gérant, fût mise en place ; « Depuis ce nouveau rythme, la pression sociale a vraiment disparu et cela s’est fait ressentir au niveau du remboursement des prêts » ;

- Manque de confort des bureaux de la caisse entraînant un sentiment d’insécurité et de non professionnalisme de la caisse au niveau des membres ;

- Le non-remboursement des prêts de certains membres ;

- Inexistence de rémunération des organes entraînant leur démotivation ;

- Formation du personnel aux outils de gestion insuffisante.


Partenaires

« Nous n’avons pas beaucoup de partenaires. Le premier partenaire fût ENDA. Nous avons ensuite bénéficier des partenariats initiés par le RECEC FD ». La caisse souhaiterait augmenter considérablement le nombre de ses bailleurs de fonds afin d’augmenter ses lignes de crédits.

Perspectives

- La caisse prévoit de refaire une grande sensibilisation au niveau de la population du quartier afin de mieux faire connaître la caisse et ainsi augmenter le nombre d’adhérent(e). « Nous pensons organiser une grande journée festive et de sensibilisation au sein des bâtiments de la gendarmerie voisine afin d’attirer un plus grand nombre d’adhérent(e)s dans notre caisse» propose la caissière ;

- « Nous voudrions ouvrir des guichets afin de nous faire connaître d’avantage et également augmenter l’épargne » assure le président;

- La caisse envisage également de se former d’avantage (en gestion, comptabilité, informatique) et d’en faire bénéficier les membres et les organes.

- Améliorer le confort des bureaux et l’accueil de la caisse (mise en place d’une salle d’attente, d’une salle de coffre et de matériel informatique adéquat) afin de fidéliser et sécuriser le client.


Chiffres

En 2006, la caisse de Grand Yoff Artisan possède :
- Sociétariat : 592 membres
- Encours épargne : 7 689 726 CFA
- Volume de crédits : 33 725 000 CFA
- Encours de crédits : 25 242 118 CFA

Photos

La caissière: Mme Seynabou Sarr, le gérant: Mr. Bernard Mendy et le responsable du Comité de crédit: Mr. Alioune Ndiaye


La caissière: Mme Seynabou Sarr